PDA

View Full Version : Roberto Alagna et la chanson Malèna pour sa fille



Luiz Gazzola (Almaviva)
January 31st, 2018, 02:33 AM
C'est une histoire touchante, celle d'un mec que j'aime beaucoup. Hier, j'ai eu le plaisir de retrouver Roberto Alagna (après le long et fabuleux entretien qu'il nous avait accordé en 2015, à lire [ici (http://operalively.com/forums/showthread.php/2406-Entretien-Exclusif-avec-Roberto-Alagna)]). Après avoir interviewé son épouse Aleksandra Kurzak deux jours plus tôt, et appris d'elle qu'elle était tombée enceinte de leur fille Malèna pendant une production de L'Elisir d'amore (elle a ajouté que la potion d'amour avait bien opéré, héhé!), Roberto me racontait comment il avait écrit les paroles d'une chanson dédiée à sa fille,sur une mélodie composée par ses frères, alors que Malèna était encore dans le ventre de sa mère.

"Alors qu'Aleksandra était enceinte, mes frères m'ont envoyé une chanson, juste une chanson d'amour, avec la musique de ce qui est maintenant la chanson 'Malèna'. Quand j'ai entendu la chanson, j'ai dit à mes frères, "j'entends des mots différents". Ils m'ont alors encouragé : "OK, réécris le texte alors". C'est ainsi que j'ai écrit 'Malèna', parce qu'elle était mon enfant, et à ce moment-là, j'étais très, très ému par cette situation de devenir père à nouveau. Et maintenant, quand je vois ma Malèna, elle est exactement la petite fille que j'ai décrite dans la chanson, c'est incroyable !"

[Cela fait partie de ma mini-interview avec lui, dans sa loge du Met, où Roberto a eu la gentillesse de répondre à dix questions plus le dialogue qui s'en est suivi - en dépit de la fatigue d'avoir chanté les deux rôles principaux dans le diptyque Cav/Pag, et après avoir reçu une longue file de fans pour des photos et des autographes. Il était minuit que Roberto parlait encore avec Opera Lively; quel gars sympathique ! - Restez connectés pour lire la mini-interview complète qui sera publiée une fois qu'il en aura approuvé la retranscription = c'est fait, clicquer (ici (http://operalively.com/forums/showthread.php/3018-Notre-deuxi%C3%A8me-mini-interview-exclusive-avec-Roberto-Alagna))]

Ainsi, la chanson est écrite en Sicilien, la langue maternelle de Roberto (ses deux parents sont siciliens et le dialecte était la langue que l'on parlait à la maison). Il y prononce également le nom de sa fille dans sa forme diminutive usuelle en polonais [Malenka], la langue maternelle de sa mère Aleksandra. C'est une belle chanson dans la tradition sicilienne.


https://www.youtube.com/watch?v=DO7ZNtze7gM

Malèna

Auteur: Roberto Alagna
Compositeur: Frederico Alagna

Les paroles, traduites en français:

Ma petite, je t’attends...
Petite, je t’espère…
Déjà tu t’es emparée de ma vie !
Mes jours et mes nuits
– mon petit coeur-
Je les passe avec toi,
Et j’ai peur de cette nouvelle félicité !
Ma petite, tu es belle,
Petite, tu es sainte,
Et pourtant tu m'as déjà
dérobé le coeur !
Et un feu d’amour me consume
Quand je pense à toi
et me vois à nouveau papa !
Quand on se tient enlacés
maman et moi
- Malèna, petite Malèna -
Je te sens soupirer...
Mon tout bébé, petit à petit
Tu arrives dans ma vie
Comme un ange habillé de soleil !
Petit souffle doux et parfumé,
Les yeux mignons en amande,
...Avec le jour tu es en train de naître !
Toute doucette, une larme coule
en mon coeur…
Ce nouveau tracas ne me lâche pas :
Quelque jour lointain lointain
Malèna … vingt ans … tu auras vingt ans !
Au sortir de mon rêve je me vois
soudain vieux
- Malèna, petite Malèna -
Et toi tu m’appelles : “ Papa ! ”…
Malèna, Malèna, Malenka, ma joie !

Son nouvel album Malèna publié chez DG comprend la chanson titre et 16 autres chansons dans les styles siciliens et napolitains, dont 7 créations composées par ses frères David et Frederico. David Alagna, pour ceux qui ne le connaissent pas, est l'excellent compositeur de l'opéra contemporain 'Le DernierJour d'un Condamné', qui a déjà eu l'honneur d'être produit et mis en scène dans plusieurs villes européennes. Je l'ai vu, et c'est sacrément bon; J'avoue être d'accord avec Roberto quand il dit que c'est un chef-d'œuvre.

Un autre souvenir intéressant de cette soirée est que Roberto m'a demandé d'attendre qu'il reçoive tous ses fans avant notre mini-entretien, et comme j'étais assis là, j'ai pu l'écouter parler en plusieurs langues qu'il parle couramment : anglais, français, italien, sicilien, espagnol, roumain... Il s'adressait à chaque fan dans sa langue, toujours très chaleureux et accueillant.

Son héritage multiculturel s'exprime bien dans ce documentaire extraordinaire, incontournable pour ceux qui parlent français, sur ses humbles débuts dans une banlieue de Paris, jusqu'à sa célébrité comme l'un des ténors les plus prestigieux au monde.


https://www.youtube.com/watch?v=U6SY8xDaaU0

Ce documentaire comprend des scènes étonnantes, comme sa rencontre avec son premier professeur de chant de 82 ans (qui jouait encore très bien du piano). Nous visitons aussi le garage où il est né, et nous pouvons y voir des images d'archive de Roberto enfant, jouant de l'accordéon à l'âge de 5 ans. Nous rencontrons toute la famille - son père, sa mère, sa sœur et ses deux frères. Quelle vie intéressante! Je suis ravi pour lui qu'il soit si heureux ces temps-ci, avec sa charmante épouse et sa jeune fille - sans oublier qu'il est maintenant grand-père (sa fille aînée Ornella, de sa première femme décédée -est maintenant mère à son tour).

Pour finir, écoutons Roberto et Aleksandra chanter ensemble. Cette émission de télévision française de 22 minutes commence avec le couple chantant en duo le plus célèbre extrait de "La veuve joyeuse."


https://www.youtube.com/watch?v=zZtinq6WwbI&t=1156s

From an Opera Lively article in English. Translation credit Roberto's Official Facebook page https://www.facebook.com/RobertoAlagna.Tenor